Agenda

rencontre-ashbe-rectoRENCONTRES
AVEC JEANNE ASHBÉ

Du 26 au 29 avril 2016,
la Biliothèque Méjanes, Lis Relie et l’Agence Régionale du Livre ont accueilli Jeanne Ashbé. qui a tenu des débats chaque soirée avec les parents et les tout-petits tout en faisant des lectures, des dessins.

Le jeudi après-midi, une grande conférence a réuni une centaine de participants durant 4 heures dans la salle de la bibliothèque Méjanes.

Télécharger le programme


Les échanges à l’issue d’une animation avec les petits

Les animations avec les bébés prennent surtout leur sens si on peut prévoir une rencontre en deux temps: l’animation avec les bébés puis un échange avec les adultes qui prennent soin d’eux : parents , grands-parents,ou professionnels (crèche, assistante maternelle, bibliothèque, etc…).

Les adultes, lors de ces lectures faites au petit sont intéressés, touchés de le voir écouter attentivement, réagir,… s’investir avec toutes ses émotions dans un livre d’images. Ils constatent, de visu, combien son comportement face aux livres qui mettent en scène des émotions proches de son vécu de tout-petit est sensible et souvent différent que devant un imagier par exemple. La fonction langagière des imagiers étant plus évidente, les adultes croient souvent que seuls ces imagiers sont adaptés à la lecture avec leur tout-petit tant qu’il ne parle pas couramment. Or il y a tant de choses importantes à dire et à découvrir sur cette formidable appétence que TOUS les petits manifestent pour TOUS les livres, quelque soit le contexte psycho-social dans lequel ils grandissent, au moins au début. Ils entendent aussi, à la lecture que je propose aux petits, une certaine “chanson des mots”, celle qu’ aiment les petits lorsqu’on leur lit des livres, et sont souvent rassurés de voir que lire un livre à un tout-petit, c’est finalement très simple! Ainsi , une fois le temps d’animation avec les enfants écoulé, ceux-ci continuent à crapahuter autour de nous ou, mieux, ou se font raconter des histoires, ou ?, ou?.. pendant que les parents , pas loin de leurs petits mais rassurés sur le fait qu’on veille sur eux, prennent un moment pour eux .

Je réponds à leurs questions , qui sont souvent très nombreuses:-pourquoi lire des livres aux tout-petits ? -à quel âge peut-on commencer à leur lire des livres? -qu’est-ce qu’ils comprennent? -faut-il lire le texte? expliquer les mots qu’ils ne comprennent pas? -que penser des livres qui font peur? des livres « à thème »? -oui, mais ils vont les déchirer….!? Et au delà de cela, bien sûr, toutes les questions qui concernent mon travail de créatrice d’albums pour les enfants: -comment toutes ces choses évoquées sur les livres et les tout-petits trouvent-elles des fondements ou des prolongements dans mon travail, dans les images, dans les couleurs et dans les mots que je choisis pour les accompagner? Quels autres facteurs interviennent dans ce processus de création: mon inconscient, ma relation à ma propre enfance, à celle de mes enfants…? Partager un peu de cela avec ceux qui le désirent, lève un petit coin du voile sur ce qu’il y a avant que le livre soit là. Et je sais maintenant que cet autre éclairage peut apporter un autre regard sur les livres, et pas seulement les miens, et donc nous aider , à aiguiser notre sens critique, à mieux faire « notre petit marché » parmi la multitude (grandissante!) de livres que les éditeurs nous proposent.Pour certains parents ou professionnels, qui ne se déplaceront jamais pour écouter une « conférence » ou participer à un débat en soirée, c’est cependant peut-être la seule occasion de rendre ces rencontres possibles …et enrichissantes, je l’ai vécu tant de fois.

Les soirées-débat

autour de ce thème « Comment et pourquoi lire des livres à des tout-petits » et/ou « La création de livres pour les tout-petits » est bien sûr toujours plus confortable, plus intéressante au sens elle permet d’aller plus en profondeur . Le contenu de ces conférences tout-public rejoint les questions évoquées ci-dessus (V.plus haut) mais sont bien sûr traitées plus en profondeur dans ce cadre-ci.

Formation à la lecture aux tout-petits

Objectifs et contenu: 1ère journée

Pourquoi lire des livres aux tout-petits: les fondements théoriques Ou: quels enjeux pour le développement psycho-social du tout petit son entrée dans l’écrit la construction d’une personnalité créative et structurante Une journée pour asseoir une motivation théorique et ,à partir de là, trouver des réponses aux questions très concrètes qui se posent lorsqu’on veut introduire des moments de lecture aux tout-petits dans un cadre collectif ( en crèche ou chez soi si l’on est assistante maternelle, en halte-garderie, en bibliothèque,… ) : faut-il lire au groupe ou individuellement, faut il lire le texte même si les enfants sont trop petits pour comprendre, faut-il expliquer les mots « difficiles », doit on exiger le calme pendant les moments de lecture, que penser des livres qui font peur,etc…?

2ème journée  

Découverte du travail d’un auteur-illustrateur d’albums pour les jeunes enfants Ou: quels prolongements ces fondements théoriques trouvent-ils dans la création de livres pour les tout-petits quels autres facteurs interviennent dans ce processus Une journée pour lever un coin du voile sur mon travail de créatrice de livres pour les tout-petits et répondre aux questions que leur lecture à des bébés auraient suscitées dans le cadre d’expériences de lecture préalables à la formation.

Matinée :      Comprendre pourquoi et comment lire des livres à des tout-petits .L’exploration des enjeux de la lecture aux très jeunes enfants et de leurs comportements particuliers lorsque nous leur proposons des livres permet de conforter une motivation et d’ajuster les pratiques de lecture mises en place, en particulier dans les actions collectives (bibliothèques, crèches, halte-garderies, RAM, lectures en PMI, etc…)

Après-Midi :    Découverte du travail d’une créatrice d’albums pour tout-petits.

Quel langage parlent, en images, en mots, en couleurs, les albums pour les tout-petits : le point de vue de l’auteur et son prolongement dans les pratiques de lecture.

Une formation sur une 1/2 journée pour les professionnels de la petite enfance , où les mêmes thèmes sont abordés. Une journée permet déjà de communiquer beaucoup de choses intéressantes à propos des livres et des bébés.


JAMAIS TROP PETITE NI TROP PETIT POUR LIRE LE MONDE

Un livre pour bébé, ça n’existe pas !

Intervention par Patrick Ben Soussan

Daniel Pennac posait dans Comme un roman le droit de ne pas lire comme premier des droits imprescriptibles du lecteur. Oserait-on aujourd’hui murmurer que les bébés ont aussi ce droit, inviolable, de ne pas lire, alors que l’on entend et que l’on voit partout glorifié ce nouveau dogme de notre puériculture libérale : « les livres c’est bon pour les bébés ». Mais qu’est-ce donc qui est bon pour un bébé ? Et puis d’abord qu’est-ce qu’un bébé ? Sauriez-vous dresser la liste des 10 besoins fondamentaux des bébés ? Est-ce que lire des livres y figurerait ? Et d’ailleurs, un bébé lit-il ? Qu’est-ce que lire ? Lit-on une image un texte, de commune manière à 3 mois, 10 mois ou 2 ans ? Qui lit dans cette rencontre entre livre, adulte et bébé ? Car n’est-ce pas avant tout l’histoire d’une rencontre qui se raconte là ?

Patrick Ben Soussan est pédopsychiatre à Marseille, directeur de la revue Spirale et des collections 1001 Bébés et 1001 et + aux éditions érès

Rencontre avec Corinne Dreyfuss

Corinne Dreyfuss est auteure illustratrice. Elle a surtout publié des livres de littérature de jeunesse mais aussi des ouvrages pour les adultes et un roman graphique. Elle aime jouer avec la musicalité du texte, le rythme des mots et des images. Dans ses livres à destination des plus petits, elle s’exerce à l’épure. A tous, petits et grands, elle parle de la vie, de la mort, du rire et des larmes, du temps qui passe et des traces qu’il laisse.

Rencontres animées par Francine Foulquier, spécialiste du livre de jeunesse (formation, médiation, conseil), et membre du conseil d’administration de l’Agence quand les livres relient